Le moral des étudiants au plus bas

286 vues

Après plus de 3 mois de télétravail, les étudiants n'en peuvent plus. Isolés, toute la journée dans leurs appartements, suivant leurs cours en visioconférence, le moral des étudiants est au plus bas. Les statistiques des universités et des centres de santé sont alarmantes. L'annonce d'un couvre feux à 18h est un nouveau coup dur pour des jeunes dont la vie se résume désormais à travailler et dormir, sans voir personne. Entre des lycéens partiellement en présentiel et des travailleurs qui peuvent aller au travail, le sentiment d'abandon est réellement présent. Les étudiants revendiquent simplement qu'on leur prête attention, qu'on essaye de mettre des choses en place et qu'on rouvre au moins partiellement les universités.

Nicolas accloque au micro de Cédric Soulier